Ces informations sont destinées aux professionnels de la santé

1. Nom du médicament

Beacita 120 mg, gélules, dure

2. Composition qualitative et quantitative

Chaque gélule contient 120 mg d'orlistat.

Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1.

3. Forme pharmaceutique

Capsule, dure.

La capsule a un capuchon bleu et un corps bleu.

4. Indications cliniques
4.1 Indications thérapeutiques

Les gélules de Beacita 120 mg sont indiquées en association avec un régime hypocalorique léger pour le traitement de patients obèses présentant un indice de masse corporelle supérieur ou égal à 30 kg / m 2, ou patients en surpoids (IMC ≥ 28 kg / m 2) avec facteurs de risque associés.

Le traitement par orlistat doit être interrompu après 12 semaines si les patients ne peuvent pas perdre au moins 5% du poids corporel, mesuré au début du traitement.

4.2 Posologie et méthode d'administration

Posologie

Adultes

La dose recommandée d'orlistat est d'une gélule à 120 mg à prendre avec de l'eau immédiatement avant, pendant ou jusqu'à une heure après chaque repas. Si un repas est manqué ou ne contient pas de matières grasses, la dose d'orlistat doit être omise.

Le patient doit suivre un régime alimentaire équilibré, légèrement hypocalorique, contenant environ 30% de calories provenant des matières grasses. Il est recommandé que le régime alimentaire soit riche en fruits et légumes. L'apport quotidien en lipides, en glucides et en protéines doit être réparti en trois repas principaux.

Il n'a pas été démontré que des doses d'orlistat supérieures à 120 mg trois fois par jour apportaient un bénéfice supplémentaire. L'effet de l'orlistat entraîne une augmentation de la graisse fécale dès 24 à 48 heures après l'administration. À l’arrêt du traitement, la teneur en graisses fécales revient généralement aux niveaux avant traitement, dans les 48 à 72 heures.

Populations particulières

Population pédiatrique

L'effet de L'orlistat chez les enfants n'a pas été étudié.

Il n'y a pas d'indication pertinente pour l'utilisation de Capsules de 120 mg de Beacita chez les enfants.

Personnes âgées (& gt; 65 ans) / Patients souffrant de maladies hépatiques et rénales déficience

L'effet de l'orlistat chez les patients âgés n'a pas été étudié.

Patients atteints d'insuffisance hépatique ou rénale

L'effet de l'orlistat chez les patients insuffisants hépatiques et / ou rénaux a pas été étudié.

4.3 Contre-indications

- Hypersensibilité à la substance active ou à l'un des excipients mentionnés à la rubrique 6.1 ..

- Syndrome de malabsorption chronique. || 299

- Cholestasis.

- Allaitement au sein.

4.4 Mises en garde spéciales et précautions d'emploi

Au cours des essais cliniques, diminution du poids avec le traitement par l'orlistat était moindre chez les patients diabétiques de type II que chez les patients non diabétiques. Le traitement par antidiabétique peut nécessiter une surveillance étroite lors de la prise d'orlistat.

L'administration concomitante d'orlistat avec de la ciclosporine n'est pas recommandée (voir rubrique 4.5).

Les patients doivent être informés aux recommandations diététiques qui leur sont données (voir rubrique 4.2).

La possibilité de survenue d’effets indésirables gastro-intestinaux (voir section 4.8) peut augmenter lorsque l’orlistat est pris avec un régime alimentaire riche en graisses (par exemple, dans une dose de 2000 kcal). régime alimentaire par jour, plus de 30% des calories provenant des lipides équivalent à plus de 67 g de matières grasses). L'apport quotidien en graisse doit être réparti sur trois repas principaux. Si l'orlistat est pris avec un repas très gras, la possibilité d'effets indésirables gastro-intestinaux peut augmenter.

Des cas de saignements rectaux ont été rapportés avec l'orlistat. Les prescripteurs doivent poursuivre leurs recherches en cas de symptômes graves et / ou persistants.

Il est recommandé d'utiliser une méthode contraceptive supplémentaire pour prévenir un éventuel échec de la contraception orale pouvant survenir en cas de diarrhée sévère (voir rubrique 4.5). .

Les paramètres de coagulation doivent être surveillés chez les patients traités par des anticoagulants oraux concomitants (voir rubriques 4.5 et 4.8).

L'utilisation de l'orlistat peut être associée à une hyperoxalurie et à une néphropathie à l'oxalate pouvant parfois conduire à une insuffisance rénale. Ce risque est accru chez les patients présentant une insuffisance rénale chronique sous-jacente et / ou une diminution du volume sanguin (voir rubrique 4.8).

Une hypothèse rare d'hypothyroïdie et / ou une maîtrise réduite de l'hypothyroïdie peuvent survenir. Le mécanisme, bien que non prouvé, peut impliquer une diminution de l'absorption des sels d'iode et / ou de la lévothyroxine (voir rubrique 4.5).

Patients antiépileptiques: Orlistat peut déséquilibrer le traitement anticonvulsivant en diminuant l'absorption des antiépileptiques, entraînant convulsions (voir rubrique 4.5). || 314

Orlistat may potentially reduce the absorption of antiretroviral medicines for HIV and could negatively affect the efficacy of antiretroviral medications for HIV (see section 4.5).

4.5 Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interaction

Ciclosporine

Une diminution des taux plasmatiques de ciclosporine a été observée dans une étude d'interaction médicamenteuse. et également signalé dans plusieurs cas, lorsque l'orlistat était administré de manière concomitante. Cela peut entraîner une diminution de l'efficacité immunosuppressive. Par conséquent, l'association n'est pas recommandée (voir rubrique 4.4).

Toutefois, si cette utilisation concomitante est inévitable, une surveillance plus fréquente de la concentration sanguine de ciclosporine doit être effectuée à la fois après l'ajout d'orlistat et lors de l'interruption du traitement par orlistat dans la ciclosporine. patients traités. Les concentrations sanguines de ciclosporine doivent être surveillées jusqu'à ce qu'elles se stabilisent.

Acarbose

En l'absence d'études d'interaction pharmacocinétique, il convient d'éviter l'administration concomitante d'orlistat et d'acarbose.

Anticoagulants oraux

Lorsque la warfarine ou d'autres anticoagulants sont associés à l'orlistat, les valeurs du rapport normalisé international (INR) doivent être surveillées (voir rubrique 4.4).

Vitamines liposolubles

Le traitement à l’orlistat peut éventuellement nuire à l’absorption des vitamines liposolubles (A, D, E et K). La grande majorité des patients traités par l'orlistat pendant au moins quatre années complètes au cours des études cliniques présentaient des taux de vitamine A, D, E et K et de bêta-carotène qui se situaient dans les limites de la normale. Afin de garantir une nutrition adéquate, il est conseillé aux patients qui suivent un régime de contrôle du poids d'avoir un régime alimentaire riche en fruits et légumes et l'utilisation d'un supplément multivitaminique pourrait être envisagée. Si un supplément multivitaminé est recommandé, il doit être pris au moins deux heures après l'administration d'orlistat ou au coucher.

Amiodarone

Légère diminution des taux plasmatiques d'amiodarone, le cas échéant en dose unique, a été observé chez un nombre limité de volontaires en bonne santé ayant reçu concomitamment de l'orlistat. Chez les patients recevant un traitement par l'amiodarone, la pertinence clinique de cet effet reste inconnue mais peut devenir cliniquement pertinente dans certains cas. Chez les patients recevant un traitement concomitant par l'amiodarone, un renforcement de la surveillance clinique et de l'ECG est justifié.

Médicaments antiépileptiques

Des convulsions ont été rapportés chez des patients traités simultanément par l'orlistat et des antiépileptiques, par ex. valproate, lamotrigine, pour lequel un lien de causalité avec une interaction ne peut être exclu. Par conséquent, ces patients doivent être surveillés afin de détecter d'éventuelles modifications de la fréquence et / ou de la gravité des convulsions (voir rubrique 4.4).

Lévothyroxine

De rares cas d'hypothyroïdie et / ou un contrôle réduit de l'hypothyroïdie peuvent se produire lorsque l'orlistat et la lévothyroxine sont pris en même temps. Le mécanisme, bien que non prouvé, peut impliquer une diminution de l'absorption des sels d'iode et / ou de lévothyroxine (voir rubrique 4.4).

Antirétroviraux pour le traitement du VIH, antidépresseurs, antipsychotiques et benzodiazépines

Il y a certains cas signalés d'efficacité réduite de médicaments antirétroviraux anti-VIH, d'antidépresseurs, d'antipsychotiques (y compris le lithium) et de benzodiazépines coïncidant avec l'instauration du traitement par l'orlistat chez des patients préalablement bien contrôlés. Par conséquent, le traitement par orlistat ne doit être instauré qu'après un examen attentif de l'impact éventuel sur ces patients.

Absence d'interactions

Aucune interaction avec l'amitriptyline, l'atorvastatine, les biguanides, la digoxine, les fibrates, la fluoxétine Le losartan, la phénytoïne, la phentermine, la pravastatine, la nifédipine, le système thérapeutique gastro-intestinal (GITS), la nifédipine à libération lente, la sibutramine ou l’alcool ont été observés. L'absence de ces interactions a été démontrée dans des études spécifiques sur les interactions médicamenteuses.

L'absence d'interaction entre les contraceptifs oraux et l'orlistat a été démontrée dans des études spécifiques sur les interactions médicamenteuses. Cependant, l'orlistat peut indirectement réduire la disponibilité des contraceptifs oraux et conduire à des grossesses inattendues dans certains cas. Une méthode contraceptive supplémentaire est recommandée en cas de diarrhée sévère (voir rubrique 4.4).

4.6 Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse || 375

For orlistat no clinical data on exposed pregnancies are available.

Les études effectuées chez l'animal n'indiquent aucun effet nocif direct ou indirect en ce qui concerne la grossesse, le développement embryonnaire / fœtal, la parturition ou le développement postnatal (voir rubrique 5.3). || 377

Caution should be exercised when prescribing to pregnant women.

Allaitement

Comme on ne sait pas si l'orlistat est sécrété dans le lait maternel, l'orlistat est contre-indiqué pendant l'allaitement.

4.7 Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines

Orlistat n'a aucun effet ou qu'un effet négligeable sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines.

4.8 Effets indésirables

Adverse reactions to orlistat are largely gastrointestinal in nature. The incidence of adverse events decreased with prolonged use of orlistat.

Les effets indésirables sont répertoriés ci-dessous par classe de systèmes d'organes et par fréquence. Les fréquences sont définies comme suit: très fréquent (≥ 1/10), commun (≥ 1/100 à <1> Au sein de chaque groupe de fréquences, les effets indésirables sont présentés par ordre décroissant de gravité.

Le tableau des effets indésirables (première année de traitement) est basé sur les événements indésirables survenus à une fréquence de & gt; 2% et avec une incidence ≥ 1% supérieure au placebo dans les essais cliniques d'une durée de 1 et 2 ans:

CLASSE ORGANIQUE

RÉACTIONS INDÉSIRABLES / ÉVÉNEMENTS || 404

Infections and infestations

Très fréquent:    

 

Grippe

Troubles du métabolisme et de la nutrition

Très fréquents:

 

Hypoglycémie *

Troubles psychiatriques

Fréquent:

 

Anxiété

Troubles du système nerveux

Very common:

 

Mal de tête

Troubles respiratoires, thoraciques et médiastinaux

Très fréquent:

Fréquent:

 

Infection des voies respiratoires supérieures

Infection des voies respiratoires inférieures

Troubles gastro-intestinaux

Très fréquent: || | 456

 

 

 

 

 

 

 

 

Commun:

 

Douleurs / malaises abdominaux

Taches grasses du rectum

Flatus avec écoulement

Urgence fécale

Selles grasses / grasses

Flatulences

Selles liquides

Évacuation grasse | || 492

Increased defecation

Douleur / gêne rectale

Selles molles

Incontinence fécale

Distension abdominale *

Trouble dentaire || 504 = == Trouble gingival

Gingival disorder

Troubles rénaux et urinaires

Fréquent:

 

Infection des voies urinaires

Système reproducteur et troubles du sein

Commun:

 

Irrégularité menstruelle

Troubles généraux et anomalies au site d'administration

Fréquent:

 

Fatigue

* seuls les événements indésirables liés au traitement qui se sont produits à une fréquence de & gt; 2% et avec une incidence ≥ 1% supérieure au placebo chez les patients obèses diabétiques de type 2.

Lors d'un essai clinique de 4 ans, la tendance générale de la distribution des effets indésirables était similaire à celle rapportée pour les patients de 1 et 2 ans. études portant sur l'incidence totale d'effets indésirables d'origine gastro-intestinale survenant au cours de la première année diminuant d'année en année au cours de la période de quatre ans

Le tableau ci-dessous des effets indésirables est basé sur les déclarations spontanées postérieures à la commercialisation, et par conséquent, leur fréquence. demeure inconnue:

SYSTÈME D'ORGANES SYSTÈME

RÉACTIONS INDÉSIRABLES

Troubles du système immunitaire

Hypersensibilité (prurit, éruption cutanée, urticaire, angio-œdème, etc.) bronchospasme et anaphylaxie)

Troubles gastro-intestinaux

Saignements rectaux (voir rubrique 4.4)

Diverticulite || 561

Pancreatitis

Troubles hépatobiliaires

Cholélithiase

Hépatite pouvant être grave. Certains cas mortels ou nécessitant une greffe du foie ont été rapportés.

Troubles de la peau et des tissus sous-cutanés

Eruptions bulleuses

Troubles rénaux et urinaires

Oxalate nephropathy that may lead to renal failure.

Investigations

Augmentation des transaminases hépatiques et de la phosphatase alcaline. entraînant des variations des paramètres hémostatiques ont été rapportés chez des patients traités par des anticoagulants en association avec l'orlistat (voir rubriques 4.4 et 4.5).

Decreased prothrombin, increased INR and unbalanced anticoagulant treatment resulting in variations of haemostatic parameters have been reported in patients treated with anticoagulants in association with orlistat (see sections 4.4 and 4.5).

Déclaration des effets indésirables suspectés

Signaler des effets indésirables suspectés après l'autorisation du médicament est importante. Il permet de surveiller en permanence le rapport bénéfice / risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté sur le site Web du programme Yellow Card: www.mhra.gov.uk/yellowcard.

4.9 Surdosage

Des doses uniques de 800 mg d'orlistat et des doses multiples allant jusqu'à 400 mg trois fois par jour pendant 15 jours ont été étudiées chez des sujets de poids normal et obèses sans résultat indésirable significatif. De plus, des doses de 240 mg trois fois par jour ont été administrées à des patients obèses pendant 6 mois. La majorité des cas de surdosage d’orlistat reçus après la commercialisation du produit n’ont pas signalé d’effet indésirable, ni d’effets indésirables similaires à ceux signalés avec la dose recommandée.

En cas de surdosage important d’orlistat, il est recommandé au patient être observé pendant 24 heures. Sur la base d'études menées chez l'homme et l'animal, tout effet systémique attribuable aux propriétés inhibitrices de lipase de l'orlistat devrait être rapidement réversible.

5. Propriétés pharmacologiques
5.1 Propriétés pharmacodynamiques

Groupe pharmacothérapeutique: préparations anti-obésité, excl. produits diététiques; agent anti-obésité à action périphérique, code ATC A08AB01.

Orlistat est un inhibiteur puissant, spécifique et à action prolongée des lipases gastro-intestinales. Il exerce son activité thérapeutique dans la lumière de l'estomac et de l'intestin grêle en formant une liaison covalente avec le site sérine actif des lipases gastrique et pancréatique. L'enzyme inactivée n'est donc pas disponible pour hydrolyser les graisses alimentaires, sous forme de triglycérides, en acides gras libres résorbables et en monoglycérides.

Lors des études à 2 ans et de l'étude à 4 ans, un régime hypocalorique a été utilisé en association avec un traitement dans les groupes traités avec orlistat et avec un placebo.

Les données regroupées provenant de cinq études de 2 ans avec orlistat et d'un régime hypocalorique ont montré que 37% des patients traités par l'orlistat et 19% des patients du groupe placebo avaient présenté une perte. d’au moins 5% de leur poids corporel initial après 12 semaines de traitement. Parmi ceux-ci, 49% des patients traités par l'orlistat et 40% des patients traités par un placebo ont ensuite perdu ≥ 10% de leur poids corporel initial au bout d'un an. Inversement, chez les patients ne démontrant pas une perte de 5% de leur poids corporel initial après 12 semaines de traitement, seuls 5% des patients traités par orlistat et 2% des patients traités par placebo ont perdu jusqu'à ≥ 10% de leur poids corporel initial à un ans. Globalement, après un an de traitement, le pourcentage de patients sous orlistat à 120 mg ayant perdu 10% ou plus de leur poids corporel était de 20% avec orlistat à 120 mg, par rapport à 8% des patients sous placebo. La différence moyenne de perte de poids entre le médicament et le placebo était de 3,2 kg.

Les données de l'essai clinique XENDOS d'une durée de 4 ans ont montré que 60% des patients sous orlistat et 35% des patients sous placebo ont présenté une perte d'au moins 5% de leur poids de base au bout de 12 semaines de traitement.

Of these, 62% of orlistat treated patients and 52% of placebo treated patients went on to lose ≥ 10% of their baseline body weight at one year. Conversely, of patients failing to demonstrate a loss of 5% of their baseline body weight after 12 weeks of treatment, only 5% of orlistat treated patients and 4% of placebo treated patients went on to lose ≥ 10% of their baseline body weight at one year. After 1 year of treatment, 41% of the orlistat treated patients versus 21% of placebo treated patients lost ≥ 10% of body weight with a mean difference of 4.4 kg between the two groups. After 4 years of treatment 21% of the orlistat treated patients compared to 10% of the placebo treated patients had lost ≥ 10% of body weight, with a mean difference of 2.7 kg.

Davantage de patients sous orlistat ou Dans l’étude XENDOS, le placebo a perdu un poids corporel initial d’au moins 5% à 12 semaines ou de 10% à un an que dans les cinq études de deux ans. Cette différence s'explique par le fait que les cinq études de deux ans incluaient une diète de quatre semaines et une période d'introduction d'un placebo au cours desquelles les patients avaient perdu en moyenne 2,6 kg avant le début du traitement.

Données de la 4 Un essai clinique d'un an a également suggéré que la perte de poids obtenue avec l'orlistat retardait le développement du diabète de type 2 au cours de l'étude (incidences cumulatives des cas de diabète: 3,4% dans le groupe orlistat comparé à 5,4% dans le groupe traité par placebo). La grande majorité des cas de diabète provenaient du sous-groupe de patients présentant une tolérance au glucose altérée au départ, qui représentait 21% des patients randomisés. On ignore si ces résultats se traduisent par des avantages cliniques à long terme.

Chez les patients obèses diabétiques de type 2 insuffisamment contrôlés par des agents antidiabétiques, les données de quatre essais cliniques d'un an ont montré que le pourcentage de répondeurs (≥ 10% de la perte de poids corporel) correspondait à 11,3% avec l'orlistat, contre 4,5% avec le placebo. Chez les patients traités par l'orlistat, la différence moyenne de perte de poids par rapport au placebo était de 1,83 kg à 3,06 kg et la différence moyenne de réduction du HbA1c par rapport au placebo était de 0,18% à 0,55%. Il n'a pas été démontré que l'effet sur l'HbA1c soit indépendant de la réduction de poids.

Dans une étude multicentrique (États-Unis et Canada) à groupe parallèle, à double insu, contrôlée par placebo, 539 adolescents obèses les patients ont été randomisés pour recevoir soit 120 mg d'orlistat (n = 357), soit un placebo (n = 182) trois fois par jour, en complément d'un régime hypocalorique et de l'exercice physique pendant 52 semaines. Les deux populations ont reçu des suppléments de multivitamines. Le critère d'évaluation principal était la variation de l'indice de masse corporelle (IMC) du début à la fin de l'étude.

Les résultats étaient significativement supérieurs dans le groupe orlistat (différence d'IMC de 0,86 kg / m 2 en faveur de l'orlistat). 9,5% des patients traités par orlistat versus 3,3% des patients traités par placebo ont perdu ≥ 10% de leur poids vif au bout d'un an, avec une différence moyenne de 2,6 kg entre les deux groupes. La différence était motivée par les résultats dans le groupe de patients présentant une perte de poids ≥ 5% après 12 semaines de traitement par l'orlistat, représentant 19% de la population initiale. Les effets indésirables étaient généralement similaires à ceux observés chez l’adulte. Cependant, l'incidence des fractures osseuses a augmenté de manière inexpliquée (respectivement 6% contre 2,8% dans les groupes orlistat et placebo).

5.2 Propriétés pharmacocinétiques

Absorption

Des études portant sur des volontaires de poids normal et obèses ont montré que l’absorption de l’orlistat était minimale. Les concentrations plasmatiques d'orlistat intact étaient non mesurables (<5 ng> En général, aux doses thérapeutiques, la détection d'orlistat intact dans le plasma était sporadique et les concentrations étaient extrêmement faible (<10 ng>

Distribution

Impossible de déterminer le volume de distribution, car le médicament est peu absorbé et ne possède aucune pharmacocinétique systémique définie. In vitro L'orlistat est & gt; Les protéines plasmatiques étaient liées à 99% (les lipoprotéines et l'albumine étaient les principales protéines de liaison). Orlistat se répartit de manière minimale dans les érythrocytes.

Métabolisme

D'après les données sur les animaux, il est probable que le métabolisme de l'orlistat se déroule principalement au niveau de la paroi gastro-intestinale. D'après une étude réalisée chez des patients obèses, sur la fraction minimale de la dose absorbée par voie générale, deux métabolites principaux, M1 (hydrolysé du noyau lactone à 4 chaînons) et M3 (M1 avec le fragment N-formyl leucine clivé), représentaient environ 42 % de la concentration plasmatique totale.

M1 et M3 ont un cycle bêta-lactone ouvert et une activité inhibitrice des lipases extrêmement faible (respectivement 1000 et 2500 fois moins que l’orlistat). Compte tenu de cette faible activité inhibitrice et des faibles concentrations plasmatiques aux doses thérapeutiques (26 ng / ml et 108 ng / ml en moyenne), ces métabolites sont considérés comme pharmacologiquement sans importance.

Élimination

Des études chez des sujets de poids normal et obèses ont montré que l’excrétion fécale du médicament non absorbé était la principale voie d’élimination. Environ 97% de la dose administrée était excrétée dans les fèces et 83% de celle-ci sous forme d'orlistat inchangé.

L'excrétion rénale cumulative de l'ensemble des substances associées à l'orlistat était de & lt; 2% de la dose donnée. Le temps nécessaire pour atteindre l'excrétion complète (matières fécales plus urinaires) était de 3 à 5 jours. La disposition de l'orlistat semblait être similaire entre les volontaires de poids normal et obèses. Orlistat, M1 et M3 sont tous sujets à l'excrétion biliaire.

5.3 Données de sécurité précliniques

Les données non cliniques n'ont pas révélé de risque particulier pour l'homme d'après les études conventionnelles de pharmacologie de sécurité, dose répétée toxicité, génotoxicité, potentiel carcinogène et toxicité pour la reproduction.

Aucun effet tératogène n'a été observé lors des études sur la reproduction chez l'animal. En l'absence d'effet tératogène chez l'animal, aucun effet malformatif n'est attendu chez l'homme. À ce jour, des substances actives responsables de malformations chez l'homme ont été découvertes tératogènes chez l'animal lorsque des études bien conduites ont été menées chez deux espèces.

6. Caractéristiques pharmaceutiques
6.1 Liste des excipients

Remplissage de la capsule:

Cellulose microcristalline PH112

Glycollate d'amidon sodique (type A) || | 667

Sillica, colloidal anhydrous

Laurium sulfate de sodium

Enveloppe de la capsule:

Gélatine

Indigo carmin (E132) | || 676

Titanium dioxide (E171)

6.2 Incompatibilités

Non applicable.

6.3 Durée de vie

2 ans | || 686

6.4 Special precautions for storage

Ne pas conserver au-dessus de 25 ° C.

A conserver dans l'emballage d'origine à l'abri de la lumière et de l'humidité.

6.5 Nature et contenu de l'emballage extérieur

Plaquettes thermoformées en Al / PVC / PVDC contenant 21, 42 , 84 et 90 gélules. || 694

Not all pack sizes may be marketed.

6.6 Précautions particulières d'élimination et de manipulation

Tout médicament ou déchet non utilisé les matériaux doivent être éliminés conformément à la réglementation en vigueur.

7. Titulaire de l'autorisation de mise sur le marché

Actavis Group PTC ehf.

Reykjavíkurvegi 76-78

220 Hafnarfjörður

Islande

8. Numéro (s) de l'autorisation de mise sur le marché

PL 30306/0380

9. Date de première autorisation / renouvellement de l'autorisation

04/09/2012

12/10/2017

10. Date de révision du texte

12/10/2017