Ces informations sont destinées aux professionnels de la santé

1. Nom du médicament

Estracyt Capsules.

2. Composition qualitative et quantitative

phosphate d'estramustine 140 mg sous forme de phosphate de sodium estramustine.

Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1

. Forme pharmaceutique

Capsule

Gélules blanches, dures, en gélatine avec «ESTRACYT» et «K Ph 750» imprimées à l'encre noire.

4. Détails cliniques
4.1 Indications thérapeutiques

Carcinome de la prostate, en particulier en cas de non réponse ou de récidive après un traitement par des œstrogènes classiques (stilboestrol, phosphate de polyoestradiol, etc.) ou par orchidectomie.

4.2 Posologie et mode d'administration

Posologie

Adultes et personnes âgées

Les posologies peuvent aller de 1 à 10 gélules par jour. par la bouche. Les gélules doivent être prises au moins 1 heure avant ou 2 heures après les repas. Le lait, les produits laitiers ou les médicaments contenant du calcium, du magnésium ou de l'aluminium (par exemple, des antiacides) ne doivent pas être pris simultanément avec les gélules d'Estracyt (voir rubrique 4.5). La posologie initiale standard est de 4 à 6 gélules par jour en doses fractionnées, avec adaptation ultérieure en fonction de la réponse et de la tolérance gastro-intestinale.

Population pédiatrique

Estracyt ne doit pas être administré aux enfants.

4.3 Contre-indications

Hypersensibilité au phosphate de sodium estramustine, à l'œstradiol ou à la moutarde à l'azote ou à l'un des excipients mentionnés à la rubrique 6.1.

Utilisation chez les patients présentant une ulcération peptique ou ceux avec dysfonctionnement hépatique grave ou insuffisance myocardique.

Utilisation chez les patients présentant une thrombose active ou des troubles thromboemboliques ou des complications liés à la rétention hydrique.

Utilisation chez l'enfant.

4.4 Mises en garde spéciales et précautions d'emploi

L'estramustine doit être utilisée avec prudence chez les patients ayant des antécédents de thrombophélébite, de thrombose ou de troubles thromboemboliques, en particulier s'ils sont associés à un traitement par estrogènes. La prudence s'impose également chez les patients présentant une maladie cardiovasculaire, une maladie vasculaire cérébrale ou une maladie coronarienne.

Tolérance au glucose - Étant donné que la tolérance au glucose peut être diminuée, les patients diabétiques doivent être suivis attentivement tout en recevant de l’estramustine.

Tension artérielle élevée - En cas d’hypertension, une surveillance de la pression artérielle doit être effectuée périodiquement.

Rétention liquidienne - On a observé une exacerbation d’un œdème périphérique préexistant ou naissant ou d’une cardiopathie congestive chez certains patients recevant un traitement à l’œstramustine. Une surveillance attentive est également nécessaire dans d'autres états pouvant être influencés par la rétention hydrique, tels que l'épilepsie, la migraine ou un dysfonctionnement rénal.

Métabolisme du calcium et du phosphore - L'estramustine peut influer sur le métabolisme du calcium et du phosphore. prudence chez les patients atteints de maladies osseuses métaboliques associées à une hypercalcémie ou chez les patients présentant une insuffisance rénale. Le calcium sérique doit être effectué à intervalles réguliers. Les patients atteints de cancer de la prostate et de métastases ostéoblastiques sont à risque d'hypocalcémie et doivent surveiller étroitement les taux de calcium.

L'estramustine peut être mal métabolisée chez les patients présentant une insuffisance hépatique et doit être administrée avec prudence chez ces patients. Les tests de la fonction hépatique doivent être effectués à intervalles réguliers.

Remarque: certaines fonctions endocriniennes et hépatiques étant influencées par des médicaments contenant des œstrogènes, les valeurs des tests de laboratoire correspondants seront modifiées.

À utiliser avec prudence chez les patients atteints de dépression médullaire modérée à sévère. La numération sanguine doit être effectuée à intervalles réguliers.

Effets immunosuppresseurs / Susceptibilité accrue aux infections - L'administration de vaccins vivants ou atténués vivants chez les patients immunodéprimés par des agents chimiothérapeutiques, y compris l'estramustine, peut provoquer des infections graves ou mortelles. La vaccination avec un vaccin vivant doit être évitée chez les patients recevant de l’estramustine. Les vaccins tués ou inactivés peuvent être administrés; toutefois, la réponse à ces vaccins pourrait être diminuée.

4.5 Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions

Il a été signalé que les œstrogènes augmentaient l'activité thérapeutique et la toxicité des antidépresseurs tricycliques. probablement par inhibition de leur métabolisme.

Le lait, les produits laitiers ou les médicaments contenant du calcium, du magnésium ou de l’aluminium peuvent nuire à l’absorption d’Estracyt; il est donc important d’éviter toute consommation simultanée. Le mécanisme sous-jacent à cette interaction est que l'estramustine forme des sels insolubles avec des ions métalliques polyvalents.

Une interaction entre l'estramustine et les inhibiteurs de l'ECA, pouvant entraîner un risque accru d'œdème de Quincke (voir rubrique 4.8), ne peut pas être exclue.

4.6 Fertilité, grossesse et allaitement

L'estradiol et la moutarde à l'azote sont potentiellement mutagènes. Par conséquent, les hommes traités par l'estramustine doivent prendre des mesures contraceptives (voir rubrique 5.3).

Since Estracyt is indicated for carcinoma of the prostate in males, it is not indicated for women.

4.7 Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines

L'effet de l'estramustine sur L’aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines n’a pas été systématiquement évaluée.

4.8 Effets indésirables

Les réactions indésirables les plus courantes sont la gynécomastie, les nausées / vomissements et la rétention d'eau / œdème.

Les réactions les plus graves sont les embolies, l'ischémie myocardique, l'insuffisance cardiaque congestive et l'œdème de Quincke.

Les réactions rapportées selon le système d'organes du système MedDRA sont les suivantes:

Classe d'organes du système | || 333

Very Common

≥ 1/10

Commun

≥ 1/100 à & lt; 1/10

Fréquence inconnue (ne peut être estimée sur la base des données disponibles)

Affections du sang et du système lymphatique

Anémie, leucopénie

Thrombocytopénie

Troubles du système immunitaire

Hypersensibilité

Troubles du métabolisme et de la nutrition

Rétention hydrique

Troubles psychiatriques || | 393

Confusional state, Depression

Troubles du système nerveux

Léthargie, mal de tête

Troubles cardiaques

Insuffisance cardiaque congestive || | 412

Myocardial infarction

Ischémie du myocarde

Troubles vasculaires

Embolisme

Hypertension

Troubles gastro-intestinaux

Nausées et vomissements *, Diarrhée *

Troubles hépatobiliaires

Hépatique anormale

Troubles de la peau et des tissus sous-cutanés

Angioedema**, Dermatitis allergic

Troubles musculo-squelettiques et du tissu conjonctif

Faiblesse musculaire

Troubles de l'appareil reproducteur et du sein

Gynécomastie

Dysfonctionnement érectile

Troubles généraux et anomalies au site d'administration

Thrombose au site d'injection (solution intraveineuse)

* En particulier pendant les deux premières semaines de traitement.

** Un œdème de Quincke (œdème de Quincke, œdème du larynx) peut survenir. Dans de nombreux cas signalés, y compris mortels, les patients recevaient en même temps des inhibiteurs de l'ECA. Le traitement par l'estramustine doit être immédiatement arrêté en cas d'œdème de Quincke.

Déclaration des effets indésirables suspectés

Il est important de signaler les effets indésirables suspectés après autorisation du médicament. Il permet de surveiller en permanence le rapport bénéfice / risque du médicament.

Les professionnels de la santé sont priés de signaler tout effet indésirable suspecté via le programme de carte jaune sur le site www. .mhra.gov.uk / yellowcard ou recherchez MHRA Yellow Card dans Google Play ou Apple App Store.

4.9 Surdosage

Il n'y a pas d'antidote spécifique. Le traitement est symptomatique et de soutien (si nécessaire, le contenu gastrique doit être évacué par lavage gastrique) et en cas de diminution dangereuse du nombre de globules rouges, de globules blancs ou de plaquettes, du sang total doit être administré si nécessaire. La fonction hépatique doit être surveillée.

5. Propriétés pharmacologiques
5.1 Propriétés pharmacodynamiques

Groupe pharmacothérapeutique: Code ATC: L01XX11

Estracyt est un composé chimique de l’oestradiol et de la moutarde à l’azote. Il est efficace dans le traitement du cancer de la prostate avancé.

Estracyt a un double mode d'action. La molécule intacte agit comme un agent anti-miotique; après hydrolyse de l'ester de carbamate, les métabolites agissent pour relier les œstrogènes libérés et exercent un effet anti-gonadotrophique. Le faible niveau d'effets secondaires cliniques peut être dû au fait que l'estramustine se lie à une protéine présente dans le tissu tumoral, entraînant ainsi une accumulation du médicament au site cible. Estracyt a également de faibles propriétés œstrogéniques et anti-gonadotrophes.

Estracyt ne provoque que peu ou pas de dépression de la moelle osseuse à la dose thérapeutique habituelle. Estracyt est efficace chez les patients n'ayant jamais reçu de traitement médicamenteux, ainsi que chez ceux qui n'ont pas montré de réponse au traitement hormonal conventionnel.

5.2 Propriétés pharmacocinétiques

Le phosphate d'estramustine sodique est rapide déphosphorylé dans l'intestin et la prostate en estramustine et estromustine, qui s'accumulent dans le tissu prostatique. La demi-vie plasmatique de ces métabolites est de 10 à 20 heures. L'estramustine et l'estromustine sont en outre métabolisés avant excrétion.

5.3 Données de sécurité précliniques

Dans les études de toxicité à doses répétées chez le rat, le chien et le singe, les principaux organes cibles sont les systèmes hémolymphopoïétique et endocrinien et le système immunitaire masculin. et des organes reproducteurs féminins, avec des modifications liées aux effets à la fois œstrogéniques et cytotoxiques du phosphate d’estramustine.

Aucune étude de reproduction ou d’oncogénicité n’a été entreprise et le pouvoir mutagène du composé n’a pas été complètement étudié. Néanmoins, le phosphate d'estramustine, à l'instar des autres agents œstrogéniques et antimitotiques, doit être considéré comme toxique pour les organes reproducteurs et potentiellement mutagène et cancérogène.

6. Détails pharmaceutiques
6.1 Liste des excipients

Talc

Sodium lauryl sulfate

Dioxyde de silicium colloïdal

Stéarate de magnésium

Dioxyde de titane (E171)

Capsule en gélatine dure

Encre noire (contenant de l'oxyde de fer noir (E172), de l'hydroxyde d'ammonium (E527), du propylèneglycol (E1520) ) et la gomme laque).

6.2 Incompatibilités

Non applicable.

6.3 Durée de vie

36 mois

6.4 Précautions particulières de conservation

Stocker à une température ne dépassant pas 25 ° C.

6.5 Nature et contenu de l'emballage extérieur

Bouteille en verre brun contenant 100 gélules.

6.6 Special precautions for disposal and other handling

Pas d'exigences particulières.

Tout médicament non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur.

7. Marketing authorisation holder

Pfizer Limited

Ramsgate Road, Sandwich, Kent

CT13 9NJ

UK < / p>

8. Numéro (s) de l'autorisation de mise sur le marché

PL 00057/0973

9. Date de première autorisation / renouvellement de l'autorisation

Date de la première autorisation: 25 mai 2002

Date du dernier renouvellement: 13 nov. 2008

10. Date de révision du texte

02/2019